Ressources

Trouver de l'aide et du soutien

Parler de ses sentiments n'est pas un signe de faiblesse . C'est juste un bon moyen de prendre soin de vous. En nommant vos sentiments et en exprimant vos pensées, vous pouvez souvent vous en distancer. Le simple fait que quelqu'un vous écoute vous fait vous sentir soutenu. Inversement, cela peut être une invitation pour l’autre personne à partager quelque chose. Avec qui pourriez-vous “partager” ce que vous vivez ? Un parent, un ami, un collègue, votre médecin traitant, un professionnel du soin ? 

Le contact avec d’autres joueurs qui réduisent ou arrêtent le jeu peut devenir un solide soutien. Grâce aux partages d’expériences, vous sortez de l’isolement et vous vous sentez compris dans ce que vous vivez. Il existe des groupes d’entraides en Belgique. Vous pouvez également vous inscrire à l’aide en ligne et bénéficier d’un forum  pour échanger avec d’autres joueurs.

Actuellement, Vous pouvez vivre des conflits avec des personnes qui vous sont chères. Probablement que votre pratique de jeux y est pour quelques chose. Vous avez peut-être fait des promesses que vous n’arriviez pas à tenir ou caché des choses par honte, peut-être aussi par peur. Pour la personne qui vit ces manquements ou ces mensonges, il peut y avoir du doute et de la colère. Comment pouvoir rétablir un climat de confiance

Il n’y a pas de recette miracle. Communiquez vos espoirs et vos doutes. Apprenez ensemble à mieux comprendre ce qu’est le jeu excessif et comment ensemble vous en protéger. Vous trouverez quelques pistes dans les ressources de ce site

Vous pourriez aussi être tenté de régler seul vos problèmes et de les garder cachés, c’est possible. Bien que cela vous permet de faire “comme si de rien n’était”, vous restez seul face aux difficultés. Or, les ressources sont bien souvent dans la parole et dans l’échange, pas dans la solitude. Aller vers l’autre, au-delà de la honte ou de la culpabilité est une vraie force.

Les échanges en question ne doivent pas forcément raconter vos “mésaventures”. En période de crise, de nombreuses personnes trouvent du soutien et du réconfort dans des situations ordinaires. Cela peut impliquer de parler de «la pluie et du beau temps» avec des connaissances, de rendre visite à une amie, etc.