Ressources

Faux pas et rechute, pas de panique !

Pourquoi s’attarder sur la rechute ? Vous pouvez être très motivé et ne pas imaginer une seconde rejouer comme avant. Pourtant, la mise en place d’un changement est généralement un processus fait d’essais et erreurs et il est important de pouvoir se préparer à une éventuelle rechute. A cet égard, une expérience, même négative, est source d’apprentissage.  

Anciennes et nouvelles habitudes

La plupart des personnes qui réduisent ou arrêtent de jouer font face, tôt ou tard, à un retour au jeu excessif. Les anciennes habitudes ont la dent dure et peuvent se manifester alors que vous ne le souhaitez pas. C'est valable pour de nombreux changements de comportement, comme arrêter de fumer, manger plus sainement, faire plus d’activités physiques, etc. Durant cette démarche de changement, quelles nouvelles habitudes souhaitez-vous mettre en place ?

Vous n’êtes pas seul(e) !

Dans les moments difficiles ou en cas de retour au jeu excessif, le fait de parler à quelqu’un de confiance peut vous aider à prendre du recul et à penser la situation autrement. Ce quelqu’un de confiance peut être un proche, un professionnel, éventuellement un groupe de parole. Parfois, le fait d’écrire et de témoigner sur un forum  peut être un vrai soutien. En savoir plus sur l'aide et le support.

Vous pouvez apprendre quelque chose de la rechute

La rechute n’arrive pas sans raison. Il y a toujours une explication. Essayez de repérer l’enchaînement des situations, des pensées, des sentiments et des décisions qui ont pu conduire à la rechute. Ainsi vous pourrez recueillir des informations précieuses pour éviter une nouvelle rechute. Dans l’aide en ligne, nous vous proposons deux exercices fort utiles en cas de faux pas/rechute. Il s’agit de plan d’urgence et analyse de la rechute.

Il est important de se familiariser avec ce qu'il s’est passé avant la rechute. Vous pouvez apprendre à intervenir le plus tôt possible avant de vous retrouver embarqué dans une chaîne de rechute. Cela commence souvent par un événement apparemment insignifiant, mais que vous pouvez apprendre à repérer, grâce à des signes avant-coureurs.

Exemples:

  • Vous vous promenez et vous passez accidentellement devant votre ancien lieu de jeu préféré. Vous buvez un verre et vous vous dites « Une partie ou deux ne me fera pas de mal ».
  • Vous ouvrez le journal pour regarder les pages sportives. Votre remarquez immédiatement les résultats de football. Vous pensez "c'est vite gagné".
  • Vous êtes assis devant votre ordinateur et vous recevez un mail avec un bon pour jouer sur un site de jeu. Vous vous dites « Je fais un jeu avec ce bon et ensuite j’arrête ».
  • Vous célébrez quelque chose et vous pensez « Je mérite une partie de jeu, parce que c’est un jour spécial».
  • Sans y penser, vous allez dans un endroit de jeu pour rencontrer des amis. Les amis vous invitent à jouer une partie de poker et vous vous dites « Je ne veux pas me sentir ridicule ».
  • Vous buvez quelques verres et vous vous sentez un peu hésitant. Vous pensez « Qu’est-ce qu'il peut se passer ? Je vais garder le contrôle ». Vous jouez alors quelques parties et vous buvez un peu plus. La boisson vous rend confiant et vous jouez encore plus. Alors vous vous dites « J’ai déjà joué plus que prévu, arrêter maintenant n’a pas de sens ». Vous pouvez alors jouer plus et emprunter de l’argent à un proche pour continuer.
  • Le lendemain, vous vous réveillez avec un sentiment de culpabilité et une sorte de contrecoup. Vous commencez à vous dire que vous devez vite récupérer l’argent perdu, et vous retournez jouer.
  • ...

Vous pouvez penser différemment les choses:

  • Vous savez que votre salle de jeu préférée est par là. Vous vous souvenez de combien d’argent et de temps vous y avez perdu. Vous ne souhaitez pas être tenté et vous décidez de vous rendre ailleurs ou de faire un détour.
  • Vous savez que les opérateurs de jeu font des publicités pour attirer les gens. Vous savez que vous ne pourrez jamais gagner avec un bon à jouer. Vous pouvez supprimer le message ou l'identifier comme spam.
  • Vous avez quelque chose à célébrer et vous décidez de vous ofrir un resto-cinéma.
  • Vos anciens amis agissent toujours de la même façon. Vous décidez d’être créatif et de répondre en rejetant leur proposition.
  • Vous buvez et jouez plus que prévu mais vous vous dites « C’est dommage mais rien n’est foutu ». Vous allez manger un bout, faire une promenade et vous en parlez à votre entourage pour ne pas le cacher.
  • Vous vous dites « Je sens que ce n’est pas une bonne idée de boire et d’aller jouer ». Vous appelez une personne en qui vous avez confiance.
  • ...

Les exemples ci-dessus montrent que les pensées ont un impact majeur sur ce que vous décidez de faire. Même s’il vous semble que vous n’avez pas d’envie de jouer, cela peut changer rapidement. On en revient aux pensées automatiques qui viennent de manière inconscientes et qui peuvent vous pousser à jouer. D'ailleurs comment composer avec ces envies de jouer ?