Si vous avez constaté que vous avez perdu le contrôle de votre comportement de jeu, voici d’autres conseils qui peuvent vous aider:

Parlez-en!

Parlez de votre problème de jeu à quelqu’un en qui vous avez confiance. Demandez de l’aide, que ce soit pour gérer temporairement votre argent, pour parler de vos difficultés, etc. Votre entourage peut vous soutenir. Ils peuvent vous rappeler vos objectifs, vos projets et ce que vous avez envie de construire dans votre vie.

Vous avez peur de la réaction des autres ? La honte et/ou la culpabilité vous freinent. En parler, même anonymement, peut vous aider à sortir de l’isolement et à envisager des possibles. Des numéros existent: 

  • le 107 dit TELE ACCUEIL. Anonyme et gratuit, accessible 7j/7 et 24h/24. 
  • asbl Le Pélican, spécialisée dans le jeu problématique, au 02.502.08.61. Accessible du lundi au vendredi de 9h00 à 16h30.
  • Envie d’en savoir plus sur les aides possibles, cliquez ici

Respectez votre budget !

  • Veillez à ce que vous ne puissiez pas retirer d’argent quand vous allez jouer. Résiliez vos cartes de crédits.
  • Veillez à avoir peu d’argent en poche (le strict minimum).
  • N’empruntez pas d’argent pour jouer. Au besoin, demandez à votre famille, vos amis, au patron du café, ou autre, de ne PAS vous avancer de l’argent.
  • Mettez-vous une limite en termes de temps et d'argent. Pour vous donner une idée concrète, les joueurs sans problème dépensent environ 5% de leur revenus aux jeux.  
  • Notez dans un journal les sommes misées, la fréquence et la durée des séances de jeux.  
  • Ne jouez pas avec l'argent du ménage ou alloué à autre chose.
  • Améliorer votre gestion de l’argent. Par exemple, utilisez des ordres permanents pour les coûts fixes (gaz, électricité,…) et programmez les paiements pour qu'ils soient effectués deux jours après que votre salaire soit versé.
  • Arrangez-vous avec votre banque afin que vous ne puissiez retirer de l’argent en liquide qu’après le paiement des ordres permanents. Demandez un rendez-vous avec votre banquier pour envisager d’autres mesures de protection. 
  • Demandez une aide privée ou professionnelle pour la gestion de vos paiements et de vos dettes. En savoir plus, cliquez ici. Au besoin, prenez une personne de confiance comme cosignataire de vos transactions financières.
zelfbescherming

Evitez les occasions de jouer.

  • Planifiez votre chemin pour ne pas passer près d’établissements de jeux.
  • Si vous rencontrez du personnel d’établissement de jeu ou d’autres joueurs, ne posez pas de question sur le jeu.
  • Veillez à ne jamais être seul dans un endroit où l’on joue.
  • Mettez pc, tablette dans votre salon ou un lieu de passage. Connectez-vous uniquement lorsque des personnes sont autour de vous.
  • N’utilisez votre ordinateur qu’à certains moments, par exemple jamais après 22h, et limitez le temps que vous passez sur Internet, par exemple maximum une demi-heure par jour. Planifiez cette demi-heure juste avant d’aller travailler, d’avoir un rendez-vous, ou juste avant d’avoir de la visite.
  • Demandez à une personne de confiance si vous pouvez l’appeler quand vous sentez arriver une envie de jouer.

Faites-vous interdire l’accès.

Faites-vous interdire l’accès aux salles de jeux et aux casinos belges, ainsi qu’aux sites de jeux et de paris belges.

C’est facile, gratuit et efficace. Le jeu ne s’arrête malheureusement pas à la frontière belge, envie d’en savoir plus sur la possibilité de s’interdire de jeux en France, en Hollande ou en Allemagne, cliquez ici.

Si vous jouez sur internet, vous augmentez les risques d’excès. Il n'y a aucun contrôle social et vous oubliez plus facilement ce que vous dépensez. Utilisez un réveil ou une minuterie pour gérer votre temps. Il y a aussi quelques outils logiciels :

  • Si vous utilisez Chrome comme navigateur, vous pouvez utiliser l’application gratuite « stay focused ». Voir « stay focused » ici 
  • Il y a aussi 'Focal Filter' qui existe sur tous les navigateurs et qui peut être téléchargé gratuitement.
  • Il existe un logiciel payant qui peut restreindre l’accès à certains sites internet. Un exemple est « Freedom » qui coûte 10 $, il fonctionne sur Mac et PC. En savoir plus sur « Freedom »
  • Si vous devez prendre des mesures drastiques parce que vous sentez que vous perdez totalement le contrôle sur le jeu via internet, vous pouvez installer « gamblock ». Avec ce logiciel, vous ne pouvez pas avoir accès à des sites de jeux sur votre ordinateur. Pour un an, cela coûte 90 $. En savoir plus sur « gamblock »
  • Sur la plupart des sites de jeux, vous pouvez paramétrer votre compte joueur pour fixer des limitations. Par exemple, la somme d’argent maximum que vous pouvez miser par jour. 
  • Vous pouvez recevoir des courriels promotionnels de sites web de jeux ou des bonus. Ces mails publicitaires peuvent vous inciter à jouer. Prenez l’habitude de les classer dans vos spams (‘courriers indésirables’).

Apprenez à reconnaître les situations à risque.

Il y a des circonstances dans lesquelles vous ressentez une grande envie de jouer. Si vous voulez diminuer ou arrêter le jeu, il est important de connaître ces situations et de trouver une manière de les gérer par des alternatives.

Il est possible que vous ayez besoin de temps pour trouver les alternatives les plus adéquates. Ne vous mettez pas trop de pression. Chaque changement nécessite du temps.

Avec l’Aide en ligne, nous pouvons vous donner un petit coup de pouce.

Changez votre mode de vie.

Attention à l’alcool et aux autres drogues ! Vous avez moins de contrôle sur votre comportement face au jeu si vous êtes sous l’influence d’alcool ou d'une autre drogue.

  • Ne buvez pas d’alcool si vous vous trouvez près de lieux où vous pourriez avoir accès à des jeux de hasard.
  • Restez à la maison ou chez un ami quand vous choisissez tout de même de boire de l’alcool.
  • Si vous vous rendez dans un lieu où l’on joue, emmenez un ami avec vous et informez-le de votre difficulté par rapport au jeu. Expliquez-lui que vous avez plus de difficultés à résister au jeu lorsque vous avez consommé de l’alcool ou une autre drogue.
  • Envie d'avoir un plus grand contrôle sur votre consommation d'alcool ? Inscrivez-vous au programme Aide-Alcool, c'est gratuit et anonyme.

Découvrez une autre activité.

Les anciens joueurs racontent souvent qu’ils s’ennuient après avoir arrêté de jouer. Cela s’explique par la place qu’occupait le jeu dans leur vie. Un manque, un vide se fait très vite ressentir lorsqu’on arrête de jouer. N’hésitez donc pas à chercher d’autres manières d’occuper votre temps libre de façon agréable.

Voici quelques exemples :

  • Essayez un sport que vous aimez.
  • Attaquez-vous aux tâches que vous remettez à plus tard depuis longtemps.
  • Inscrivez-vous à un cours ou à une formation.
  • Promenez-vous, faites du vélo une petite heure par jour.
  • Organisez une excursion pour le week-end.
  • Inscrivez-vous dans une association.
  • Commencez une nouvelle collection ou un nouveau loisir.
  • Reprenez contact avec votre famille et vos amis.
  • Faites du bénévolat, etc.

Prenez soin de vous.

Le stress et les tensions sont souvent la cause de problèmes de jeu. Vous pouvez apprendre à gérer les tensions d'une autre manière.

Exemples:

  • Dormez assez, mangez sainement, détendez-vous, faites du sport, amusez-vous.
  • Vous pouvez commencer des techniques de relaxation éprouvées. En savoir plus sur la pleine conscience, pratique qui a fait ses preuves dans la réduction du stress. Cliquez ici.

Profitez de chaque moment.

  • Ne pensez pas constamment à demain mais regardez comment vous pouvez influencer positivement votre vie aujourd'hui.
  • Profitez des petites choses (un compliment, une tâche accomplie, un bon repas).
  • Fixez-vous de petits objectifs réalisables et qui sont importants pour vous (ne pas jouer pendant 24H, essayer une activité sportive, payer vos mensualités de crédits). Récompensez-vous si vous y arrivez (avec une balade, une soirée détente, une sortie agréable, un bon repas, un film au cinéma, etc.).

Repérez vos pensées pour mieux les gérer

Il vous arrive peut-être d'avoir des pensées qui vous donnent envie d'aller jouer ou de jouer plus et plus longtemps. Par exemple: “Quand je joue gros, j’ai plus de chance de gagner”, “Si la machine n’a pas payé depuis une heure, le gain est imminent”, “J’ai bien mérité d’aller jouer après cette journée harassante”, etc. Apprenez à les repérer et à les gérer. Envie d’en savoir plus sur ces pensées, cliquez ici.

Besoin d’un coup de pouce pour se protéger du jeu, essayez l’aide en ligne. C’est gratuit, anonyme et c’est par ici.