La perte horaire est le montant que peut perdre en moyenne le joueur en une heure lorsqu’il joue à n’importe quel jeu de hasard.

Pour les machines automatiques une ‘perte horaire moyenne’ est programmée. Dans la loi on parle par exemple d’une perte horaire moyenne de 12,5 € pour un Bingo, 34 € pour une machine dans une salle de jeux et 102 € pour des jeux de casinos (aussi en ligne). Mais attention : ceci est une perte horaire moyenne calculée dans un laboratoire !

Cela signifie qu’elle est calculée en reliant un appareil à un ordinateur qui met en route le jeu des milliers de fois avec des mises différentes (de la plus grosse à la plus petite). Ensuite la perte moyenne par heure est calculée et c’est ce qui donne les chiffres ci-dessus.

C’est donc la perte horaire moyenne d’un joueur imaginaire réalisée dans un labo ! Dans ce labo sont misées de nombreuses fois de petites sommes tandis que le joueur en réalité va vite être amené à miser de plus grosses sommes.

Le joueur réel peut donc perdre beaucoup plus par heure, parce qu’il ne se limitera pas à de petites mises. Vous aurez tendance à miser plus quand vous aurez l’impression d’être dans une phase gagnante ou quand vous voudrez ‘regagner’ vos pertes.

Il faut donc faire attention à ne pas miser plus que ce que vous vous pouvez vous permettre de perdre. Sur la plupart des jeux, même avec de petites mises, cette somme sera de toute façon ‘retenue’. Chaque heure, chaque appareil utilisé rapporte donc de l’argent à son propriétaire.

Pour que cette limitation de perte horaire soit plus efficace et plus claire comme mesure de protection du joueur, il nous semble qu’il faudrait qu’elle soit appliquée à chaque joueur individuellement. Ainsi, il faudrait que le joueur ne puisse pas perdre plus qu’un montant limité par heure/jour… indépendamment de la grandeur des mises qu’il joue ou du nombre de machines qu’il utilise.

Pour les jeux en ligne, le législateur belge souhaite fixer un montant maximum qu’un joueur peut perdre en une semaine.