Que ce soit dans le monde du football ou dans les courses hippiques, des recherches ont montré que les joueurs expérimentés n’obtiennent pas plus de gains que les débutants

Dans les paris sportifs, le joueur n’a aucune influence sur le résultat. Seul le bookmaker, l’organisateur de paris, s’assure un profit en fixant des cotes. Une cote faible signifie un événement hautement probable (comme la victoire de Djokovitch contre Goffin au tennis) et une cote élevée signifie un événement hautement improbable (la victoire de Brugge contre le Real Madrid au football).  

Pour espérer gagner une somme conséquente, le joueur doit prendre des risques en misant sur une cote élevée, donc un événement improbable. Il peut également faire des combinaisons, c’est-à-dire parier sur plusieurs matchs en une seule mise. L’ennui, c’est que la moindre erreur signifie la perte. Le joueur peut également jouer de grosses sommes sur une cote faible, un événement hautement probable comme la victoire de la Belgique contre l'Ecosse en football. Seulement voilà, c’est un match nul, la grosse somme misée est perdue.     

Il n’y a donc pas de paris sans risque, la part du hasard et les cotes fixées par les bookmakers empêchent tout espoir de gains à long terme. Même étudier et analyser des données et des statistiques ne semble pas faire de différence. En pratique, le joueur expérimenté perd autant qu'un profane qui parie au hasard. Néanmoins, les joueurs «expérimentés» se considèrent comme des «spécialistes», même si leur compte en banque prend une couleur rouge au fil du temps.

weddenschappen

Il est illusoire de penser que les chances augmentent par:

  • Les statistiques.
  • La prédiction des résultats des futures compétitions sur base des anciennes.
  • La pensée qu’un cheval ou un sportif sera meilleur la prochaine fois.
  • L’évaluation de l'état du terrain ou de la piste pour prédire le gain.
  • L’examen de l'état des sportifs ou des animaux.
  • L'utilisation de « numéros porte-bonheur », « jours heureux », « porte-bonheur », etc.
  • Alterner avec d’autres bookmakers les moments de paris, etc.

Bien entendu, les publicités pour les paris sportifs vont entretenir “l’illusion de l’expert”. Faire miroiter que plus vous êtes informés et meilleurs sont vos chances de gagner. La diffusion publicitaire se fait principalement via internet (pop-up, You tube, Twitter, etc.). De nombreux "experts pronostiqueurs", sponsorisés par un opérateur de jeux, vont donner ou vendre leurs "bons tuyaux".

Parvenez à jouer aux paris sportifs et/ou hippiques tout en gardant le contrôle. Testez-vous ici