Aide en ligne

Informations sur les objectifs

Quand il s'agit de se fixer un objectif par rapport aux jeux, il est important de se poser la question suivante: "Qu'est-ce que je suis prêt à changer pour me sentir mieux ?". Voulez-vous réduire les risques de votre pratique des jeux en diminuant le temps et l'argent dépensé à ceux-ci ? Peut-être cherchez vous à mettre de la distance et arrêter le jeu, temporairement ou définitivement.

Pour vous aider à fixer votre objectif, vous trouverez ci-dessous quelques points de repères.

Diminuer

Si vous voulez diminuer le jeu, la probabilité de réussite est grande à ces conditions :

  • Vous avez rencontré des problèmes de jeu qui commencent à vous inquiéter mais votre vie n'est pas encore perturbée.
  • La période de jeu excessif est récente (moins d'un an).
  • Vous n'êtes pas « accro » au jeu. Vous n'êtes pas endetté et il n'y a pas de conséquences sur votre entourage.
  • Vous pouvez parler ouvertement de votre jeu. Vous ne vous cachez pas pour jouer.
  • Quand vous jouez trop, vous avez quelqu'un à qui vous confier.
  • Vous jouez depuis longtemps et n'avez jamais rencontré de difficultés particulières.
  • Vous n'avez pas de problèmes financiers et encore moins de dettes .
  • Vous n'avez aucun problème relationnel ou social.
  • Vous êtes émotionnellement stable (pas de hauts et de bas).
  • Vos amis ou connaissances ne sont pas majoritairement des joueurs. Vous avez d'autres relations.
  • Vous ne jouez pas pour regagner de l'argent perdu ou pour l'adrénaline.
  • Vous n'êtes pas impulsif.
  • Il n'y a pas de personne ayant des problèmes de jeu dans votre famille.
  • Si vous souhaitez jouer moins, il est important de ne pas jouer du tout au moins deux jours par semaine.

Arrêter temporairement

Pour certaines personnes, il peut être approprié d'arrêter temporairement de jouer.

  • Cela convient particulièrement lorsque vous avez ancré certaines habitudes et que vous jouez quotidiennement (trop). Par exemple, si vous jouez systématiquement après le travail ou pendant une pause, si vous jouez chaque jour au bingo, sur Internet, etc. Dans ces cas, il est beaucoup plus difficile d'arrêter. En effet, chaque fois que vous y pensez, c'est extrêmement difficile de vous retenir.
  • Si vous avez joué énormément durant une courte période, arrêter quelques semaines ou mois peut être une bonne chose pour votre santé mentale. Votre esprit peut en quelque sorte se désintoxiquer. Vous pourriez ressentir des symptômes de sevrage sous la forme d'anxiété, d'agitation, d'insomnie, de plaintes somatiques et de pensées stressantes.
  • L'arrêt temporaire peut également aider à avoir une vision claire de sa manière de jouer. Il apparaîtra rapidement des situations dans lesquelles le jeu a une fonction (par exemple pour oublier ses problèmes, parce qu'on s'ennuie, etc.).
  • Si vous avez des dettes de jeu, vous aurez besoin d'arrêter temporairement pour avoir de nouveau de l'argent.
  • Il peut être opportun d'arrêter de jouer pour une période donnée afin de prendre confiance et voir que vous êtes plus libre que vous ne le pensiez.

Arrêter

Dans certains cas, arrêter complètement est la meilleure solution (si ce n’est la seule).
Les raisons qui poussent à arrêter complètement :

  • Vous jouez trop et ressentez des symptômes de sevrage lorsque vous ne pouvez pas jouer (anxiété, obsessions, fatigue, symptômes physiques, etc.).
  • Le jeu prend trop de place dans votre vie. Vous y pensez en permanence. Vous devenez très nerveux lorsque vous ne pouvez pas jouer.
  • Vous jouez très régulièrement et vous perdez le contrôle. Vous y passez plus de temps et dépensez plus d'argent que prévu.
  • Vous recherchez l'excitation du jeu, c'est une obsession. Si vous devez attendre pour jouer, vous n'attendez que ce moment.
  • Vous avez déjà essayé de diminuer ou d'arrêter de jouer mais vous n'y parvenez pas.
  • Vous avez de sérieux problèmes à cause du jeu (dettes, conflits familiaux, etc.).
  • Vous essayez de cacher à votre entourage que vous jouez. Vous inventez des histoires pour vous justifier.
  • Vous rencontrez des difficultés psychologiques comme de la déprime, de la confusion, de la fatigue, des troubles bipolaires, de l'hyperactivité, des problèmes d'alcool, de drogues, etc.
  • Vous avez en majorité des connaissances qui jouent aux jeux de hasard. Vous avez complètement négligé vos autres contacts.
  • Il y a plusieurs personnes ayant des problèmes de jeu dans votre entourage.

Vous souhaitez pousser plus loin la réflexion entre jeu contrôlé et arrêt du jeu ? Cliquez ici.