Aide en ligne

A propos des situations à risques

Une situation à risque est une situations dans laquelle vous risquez de perdre le contrôle sur votre objectif, qu'il s'agisse de réduire ou d'arrêter votre jeu. Les identifier vous aidera à les éviter et à mettre en place des alternatives adaptées.

Pour mieux comprendre une situation à risque, imaginons un participant qui a pour objectif de réduire son jeu. Il décide de jouer uniquement le week-end, le vendredi soir. Il se fixe un budget maximum de 30 euros sur une période de 2h00.  Un mercredi soir, il décide de sortir au resto avec un ami. Ce dernier est joueur et lui parle d’un gain qu’il a fait au poker. Il rentre et va tout de suite jouer jusqu’aux petites heures le lendemain. Il ne comprend pas ce qui lui a pris. Il se demande ce qu'il peut apprendre de cette situation, ce qui lui a donné cette forte envie de jouer ? 

Dans un premier temps, il pense au resto et à cet ami qui lui parle du jeu, le tout avec pas mal de vin. Ensuite, il se rappelle être rentré épuisé du travail et s'être disputé avec sa conjointe au sujet des enfants. Cette dispute l'a mis en colère. Il se rappelle avoir eu des pensées qui ont stimulé son envie de jouer: "S'il a gagné, je peux gagner", « Un petit jeu ne me fera pas de mal », "J'ai besoin de me détendre après cette dispute", etc. Peu à peu, il comprend mieux l'accumulation des éléments qui ont favorisé la perte de contrôle.

Repérer les situations à risques est une étape importante dans votre démarche de changement. Elles peuvent être liées à certaines situations extérieures à vous-même, par exemple :

  • Certains endroits. Par exemple vous passez devant une salle de jeux. La publicité aussi peut bien-sûr vous donner envie.
  • Certains moments de la journée. Par exemple pendant la pause de midi, à la fin de votre journée de travail, après que les enfants soient couchés, etc.
  • Certaines personnes. Par exemple lorsque vous rencontrez vos «amis joueurs».

Les situations à risque peuvent également être liées à :

  • des sentiments, par exemple : lorsque vous vous sentez tendu, seul ou déprimé, etc.,
  • des pensées, par exemple : «maintenant, je l'ai bien mérité», «j'aurai l'air ridicule si je ne joue pas aussi», etc.
  • des expériences physiques, par exemple : être fatigué, avoir faim ou soif, avoir mal à la tête, etc.

Souvent, à l'instar de l’exemple ci-dessus, les situations à risque sont une combinaison de tous ces éléments. Savoir les repérer peut vous aider à mieux les comprendre et à les gérer de manière plus satisfaisante

Pour vous aider dans ce travail, nous mettons à votre disposition des informations et des outils, comme le journal de bord (disponible sur l'Aide en ligne). En effet, les observations que vous poserez sur vos comportements, sentiments et pensées vous apporteront des informations sur votre manière de fonctionner avant, pendant et après une envie de jeu. 

Avec le journal de bord, vous aurez également une idée plus concrète sur votre façon de gérer ces situations à risque. Que le résultat soit satisfaisant ou non, la question sera de savoir comment ça marche quand ça (ne) marche (pas). 

Enfin, si, dans certaines situations, vous jouez presque «naturellement» moins ou pas du tout, essayez alors de comprendre quelles raisons vous permettent de gérer votre envie de jouer. Tirez profit de ces informations et/ou essayez de provoquer plus souvent ces situations.

Concrètement, identifier les situations à risques vous aidera à les éviter et à mettre en place des alternatives adaptées. Envie de vous fixer ce challenge, inscrivez-vous à l’Aide en ligne.