Joueurs et excès

Jeux et attentes magiques

Lors de votre première séance de jeu, vous ne saviez pas exactement à quoi vous attendre. Vous aviez bien une petite idée des effets attendus (vantés par la publicité): l’excitation, le plaisir ou encore la joie du gain. Peut-être avez-vous gagné et ressenti ces effets positifs, un peu comme une “lune de miel” avec le jeu. Peu à peu, vous avez recherché à prolonger ces effets positifs (plaisir, excitation, joie…), constatant également que le jeu peut être une manière (temporaire) d’oublier les problèmes. 

rôle des pensées

Le temps passant, vous avez appris que le jeu n’est pas forcément une bonne chose. Trop d’argent dépensé, trop souvent et trop longtemps à jouer. La lune de “miel” se meut peu à peu en lune de “fiel” avec des conséquences désagréables (reproches, dettes, angoisse…). Au sortir de séance de jeu, il vous arrive souvent de vous sentir plus mal encore qu’au départ. 

Si vous étiez très tendu, vous pourriez devenir encore plus tendu ou agité. Si vous aviez quelque chose à faire, vous l’avez oublié ou vous n'en avez plus l’envie. Conscient de ces désagréments, vous cherchez à gérer votre comportement de jeu. Vous souhaitez sincèrement diminuer ou arrêter de jouer tout en constatant avoir toutes les peines du monde à y arriver. 

Vous constatez que de nombreuses pensées de jeu s’imposent à vous et vous donnent envie de joueur (trop). Par exemple:

  • "Un jeu ne peut pas me faire de mal",
  • 'Je suis si proche de gagner, je ne peux pas m’arrêter',
  • 'Je dois vite gagner pour rembourser mon ami',
  • 'Jouer va me détendre', ...

Ces pensées ont un caractère automatique, elles clignotent dans votre tête et ... vous ouvrez votre ordinateur, vous allez au casino ou vous entrez dans une salle de jeux.

Parmi ces pensées «automatiques» figurent généralement les attentes concernant les effets que vous obtiendrez en jouant: le plaisir de gagner, se détendre, l’oubli des problèmes et une sensation générale de bien-être.

Attentes “magiques”

attentes magiques d'alcool

Pour les joueurs excessifs, ces attentes ne correspondent souvent plus à la réalité . Si vous commencez à jouer, vous ressentez parfois un effet positif (si vous gagnez par hasard), mais la poursuite du jeu va venir changer la donne. Quelques exemples:

  • Vous vous attendez à récupérer vos pertes, mais vous perdez davantage ...
  • Vous vous attendez à vous "relaxer", mais vous êtes totalement tendu et angoissé ...
  • Vous vous attendez à vous «détendre», mais le reste de la journée, vous ne faites que ressasser vos pertes en cherchant le moyen de les récupérer ...
  • Vous vous attendez à ce que ce soit amusant, mais vous vous querellez avec le gérant ...
  • Vous vous attendez à oublier vos soucis, mais au bout d'un moment, vous avez l’impression de les amplifier  ...

Il semble que les joueurs excessifs retiennent l'effet initial du jeu et "oublient" le résultat final. Ils s'attendent à ce que l'effet désiré se produise TOUJOURS (comme ils l'ont probablement vécu lorsqu'ils jouaient encore modérément), tout en "oubliant" les effets négatifs.

Dans ce cas, vos attentes ont un caractère "magique", illusoire. En effet, vous attendez du jeu la solution “magique” à vos sentiments malheureux (tension, ennui, tristesse), tandis que la réalité s'avère bien différente. Les dettes s’accumulent en même temps que les conflits et les angoisses, vous pouvez vous sentir coupable et peu à peu vous isoler des autres.

La surestimation des effets positifs, sans tenir compte des effets négatifs, est un phénomène qui se retrouve de manière transversale dans les addictions. 

Les attentes «magiques» ne sont bien sûr pas la seule raison du jeu excessif. De nombreux facteurs sont à prendre en considération. Pourtant, identifier vos attentes “magiques” sur le jeu est certainement un pas important dans votre démarche de changement.

Envie d'un coup de main pour vous aider à repérer vos attentes "magiques" ? Incrivez-vous à notre programme d'Aide en ligne.