Joueurs et excès

Est-il possible de rejouer quand on a été dépendant ?

Certaines personnes qui ont été dépendantes au jeu peuvent  souhaiter retourner jouer en se fixant des limites claires. C’est possible et en même temps très énergivore, le personne devant sans cesse se surveiller. Flirtant avec la limite, la rechute n’est pas loin. En pratique, la plupart des personnes qui ont eu ce type de dépendance observent qu'elles n'arrivent plus à jouer, même à des jeux de hasard sans argent. Elles évitent de se mettre dans une situation potentiellement à risques

Concrètement, après une période d’arrêt, vous avez plus de probabilités de pouvoir rejouer en gardant le contrôle quand:

  • Vous avez connu une courte période de dépendance tout en parvenant à vous ressaisir pour en limiter l’impact.
  • Vous n’avez pas de problèmes financiers, ni accumulé de lourdes dettes.
  • Vous avez pu, dans le passé, jouer pendant une longue période sans problème.
  • Vous n'avez pas de graves problèmes sur le plan social ou relationnel.
  • Vous êtes émotionnellement stable.
  • Vous avez beaucoup d'amis non-joueurs.
  • Vous n'allez pas rejouer pour gagner, ou regagner l'argent perdu.
  • Vous n'êtes pas une personne impulsive qui se laisse facilement dépasser.
  • Vous n'avez pas d'autres personnes dans votre famille qui souffrent d'un problème de jeu.

Vous avez peu de chance de pouvoir un jour rejouer en gardant le contrôle quand:

  • Vous avez été dépendant et eu de graves problèmes, dont de lourdes dettes.
  • Vous avez toujours des problèmes liés au jeu, dont des dettes.
  • Vous avez d'autres problèmes sur le plan relationnel, social ou émotionnel.
  • Vous êtes de nature impulsive et vous vous laissez facilement emporter.
  • Vos amis ou connaissances sont principalement des joueurs.
  • Il y a encore des personnes de votre famille qui ont un problème avec le jeu.

Envie d'être accompagné et soutenu dans votre démarche pour changer vos habitudes de jeux ? C'est possible avec l'Aide en ligne.

Cliquez ici pour vous inscrire.